Premières sessions avec la F.One Source

Kitesurf no image

Le mardi 12 octobre 2010 par Viviane

1


Le plus difficile avec la Source est d’estimer la force du vent qui va nous permettre de l’utiliser. Pour la 13m, il faut 6-10nds, en dessous ce n’est pas la peine de la gonfler, elle ne tient pas l’air, se plie, tombe et ne redécolle pas!! Et comme elle n’est pas du tout maniable, il est difficile de la récupérer en lui faisant prendre de la vitesse, du fait de sa lenteur.

Il est compliqué aussi de la décoller tout seul car le sablage de l’oreille, comme c’est une de lignes, la fait reculer dans la fenêtre et tomber sur le bord de fuite. Elle roule est c’est fini! On ne peux pas rétablir la situation en tirant sur les avants puisqu’il n’y en a pas.

Autre point négatif, il n’y a pas de bordé-choqué, et comme l’aile est très puissante, on dérape très vite sur le sable, ou l’on se fait soulever(ça rappelle beaucoup les débuts du kite, et je ne suis pas vraiment nostalgique de cette époque!!!!) et celà devient vraiment très sportif quand au début, on n’arrive pas à caper et que l’on revient à son point de départ en portant le SUP dérapant, glissant sur le sable…se faisant tracter par une aile qui ne choque pas.

MAIS quand on a enfin réussi à démarrer: ON EST CONTENT, on découvre qu’il vaut mieux être déhooké, les bras faisant office de bordé-choqué(ils s’allongent, s’allongent, s’allongent…)et l’on est plus à l’aise, on a plus de liberté de mouvement, l’aile est très stable, on la cale vers 11h ou 13h et là, elle devient propulsive.Il ne faut pas trop espérer créer sa propre vitesse en la bougeant, elle es trop lente. De même, il ne faut pas la descendre trop bas sous peine de ne pas réussir à la remonter.

Et quand on a compris où il faut la placer pour avoir de la puissance et de la vitesse, on commence à s’amuser, à se déplacer sur le SUP qu’il faut très stable pour débuter. On jibe et rejibe, on se met à genoux, assis, bref on a l’impression de revivre en kite les débuts du freestyle en planche du temps des wishbones en bois, où l’on mettait les planches sur la tranche, où l’on passait à l’intérieur du wish.

Pour nous, il s’agit d’une nouvelle activité un mixte planche/kite, plus tranquille plus ludique que le kite: l’attrait de la nouveauité sans doute, plus physique sûrement, j’ai eu l’impression de refaire de la planche: les bras, les épaules travaillent énormément.

Une expérience qui demande à être approfondie, C’EST CERTAIN.



One Response to Premières sessions avec la F.One Source

  1. bisschop says:

    on devrait quand même pouvoir trimer un peu l’aile !!! on ne sait jamais si le vent monte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑