Meeting JP Australia 2018

SHOP

Le mardi 10 octobre 2017 par manuel chollon

0


La team Side Shore était au rendez-vous pour la présentation de Pryde Group au Portugal à Viana do Castelo. Revenons sur la matinée où les membres de l’équipe ainsi que le shaper Werner Gnigler de JP Australia nous ont présenté la nouvelle gamme 2018.

Durant pas mal d’années le carbone était le meilleur matériel pour obtenir des planches légères et performantes.
Dans une recherche constante de nouvelle construction JP Australia s’est lancé dans le S Glass !!
Déjà présent depuis un moment sur leur gamme, cette nouvelle construction permet de bannir le carbone de leurs planches, ceci apporte un poids sensiblement identique, cependant la planche est beaucoup plus résistante à la compression.

Moins raide que du carbone,  offrant un peu plus de souplesse ce qui est essentiel au surf ou pour le confort global. Leurs planches de vagues se trouvent être beaucoup plus facile et intuitive, mais surtout plus solide !!!!
En effet le S Glass encaisse les réceptions à plat ou autres crash beaucoup mieux que les constructions carbone, limitant ainsi la casse net.

Bien sur on ne vous cache pas qu’aucune construction n’est incassable, mais en ce qui concerne les flotteurs de vagues (qui sont tout de même sacrément maltraités), JP Australia nous assure n’avoir eu quasi aucune planche en 2 sur l’année 2017 (rider compris).

Tout le team rider de JP Australia est sans appel à ce sujet, pour eux c’est la meilleure construction qu’ils aient jamais eu sous les pieds.




JP Australia Radical Thruster Quad 2018 

Pour les furieux du wave ridding qui veulent une planche très nerveuse sous le pied joueuse et explosive. Cette planche comme son nom l’indique est radicale, mais reste tout de même accessible.

Pour l’avoir essayée cette semaine elle est clairement la plus technique en vague mais possède une tenue au bottom inégalable.

 

Son shape est excellent pour le side ou side off, très joueuse c’est vite grisant au surf. Malgré un volume bien réparti elle possède un tail étroit et moins épais que les autres modèles et pardonne donc beaucoup moins les erreurs en haut de vague.



JP Australia Thruster Quad

Allround wave, très polyvalente et qui permet de se faire une session de vagues sans forcer. La planche est ultra-intuitive, on peut la placer où l’on veut au surf. C’est clairement l’une des planches que nous recommandons pour cette année, que l’on soit débutant ou « pro » dans les vagues, son confort et sa facilité son déconcertants, et elle en a sous le pied. Ce ne sera pas donné à tout le monde de trouver les limites de ce flotteur.

 

Sa carène possède un double concave moins marqué que la Radical, son contrôle reste top et sa vitesse générale excellente. Son tail plus épais et moins étroit permet de faire des turns faciles et sans forcer. Plus volumineuse et moins étroite, passer la barre est beaucoup plus simple même dans les conditions légères.

Nous l’avons surtout essayée dans des conditions side off, et là aussi elle n’a pas à rougir par rapport aux planches plus surfeuses. Excellent contrôle en l’air, ceux qui veulent sauter pourront s’en donner à cœur joie.


Pas mal de nouveaux shapes cette année à commencer par la JP Australia Slate 2018 !

Inspiré des planches de surf type « Tomo », c’est le modèle de vague le plus compact de la gamme. L’idée est de raccourcir le flotteur pour recentrer plus le volume afin d’avoir d’excellent appuis pour les conditions de tous les jours qui sont en général loin d’être parfaites.

Pour cette année la Slate possède une nez plus étroit pour mieux passer dans les sections critiques. Idem pour le tail moins large afin de retrouver plus de radicalité au surf.

De ce que nous avons pu tester la planche est explosive et vraiment joueuse sous le pied. Elle reste cependant un peu moins facile à faire tourner qu’une radicale ou une thruster quad, mais cela reste sans doute une question d’habitude. Ce qui impressionne le plus c’est ça capacité à planer tôt et accélérer. Dans les conditions side off avec un vent très léger elle fut assez utile pour passer la barre sereinement ou partir au surf sans forcer.

Comme nous explique Werner Gnigler, le shape de la carène est vraiment la clef de cette planche, qui lui procure son explosivité, et réactivité même dans des conditions moyennes. Cette planche peut vraiment vous sauver des sessions !




JP Australia Freestyle Wave 2018

Nouveau shape pour cette année rendant la planche plus performante sur tous les points.

L’outline possède des rails un peu plus parallèles derrière le pied de mat de manière à partir plus vite au planning.

Le V ainsi que les doubles concaves sont plus marqués sur cette version, la planche est plus confortable à haute vitesse ou lors d’un bottom turn !

Suivant les conditions on peut s’amuser à faire de la vague, du freestyle, du bump and jump… Son volume est vraiment très bien réparti, même en sortie de roller un peu limite on ne vas pas enfourner et se prendre une bonne boite.

Son outline plus large que les autres modèles de vagues ne gêne absolument pas en l’air, et son volume permet d’avoir toujours l’appui qu’il faut pour sauter haut !

Elle peut aussi servir de planche bump and jump ou pour du freeride car il est possible de la monter en 4 straps à l’arrière.

 




JP Australia Magic Ride 2018

Après le franc succès de la version précédente, très peu de modifications cette année. On note tout de même l’arrivée de la 112 L qui manquait dans la gamme précédente.

Werner nous a expliqué que pour développer ce flotteur ses priorités furent qu’elle parte facilement au planning et facile au jibe.

C’est chose faite, la planche part tôt au planning mais en douceur. On ne se fait pas surprendre et l’on contrôle très bien l’accélération, ce qui est essentiel pour les débutants ou pour les conditions de vent raffaleuses. Au jibe elle se comporte aussi avec douceur, elle prend sa courbe toute seule de manière à ce que l’on ait juste à s’occuper de la voile.

Une réussite




JP Australia Super Sport 2018

Basée sur le shape des planches de slalom, cette planche va vite et très vite. Surement l’une des planches de freerace les plus performantes.

Beaucoup plus confortable qu’une planche de course elle est très tolérante. Lors du test nous nous sommes facilement pris au jeu, le contrôle qu’elle a permet de la pousser loin !!! Il faut juste penser à freiner avant d’attaquer le jibe pour ne pas se faire éjecter…

Grosse nouveauté cette année, la présence d’un boitier renforcé pour le foil. Nous avons mixé la 125 L présente sur le meeting avec les foils de la gamme Neilpryde et ça marche plutôt bien. On ne retrouve forcément pas le confort de planche spécial foil type la JP Australia Hydrofoil, mais l’envol est assez facile, il faut penser à bien écarter les straps pour avoir plus de contrôle (surtout de bien penser à recentrer les avants)

En l’air elle se tient bien, une très bonne surprise.




JP Australia MagicAir 2018

Nous avons également pu tester la fameuse MagicAir, modèle de windsurf freeride gonflable de la marque. Ayant déjà pas mal éprouvé les gonflable de chez RRD nous étions curieux d’essayer ce modèle. Avec ses rails renforcé sur le tier arrière elle part plutôt bien au planing et l’éclate est vraiment au rendez vous.

Un flotteur bien finie et polyvalent, sur l’eau on se prend vite au jeu, le flotteur glisse bien et le jibe se réalise assez facilement, on ne peut cependant pas prendre autant de prise de rail que sur une planche classique.

Dans les vagues il y a de quoi jouer mais ce n’est franchement pas son point fort : )




JP Australia Hydrofoil 2018

Profitant d’une fenêtre avec moins de vent nous en avons profité une matinée pour tester les JP Hydrofoil Wood 135 et Pro 155.

Ces planches sont larges pour s’envoler tôt sans prendre forcément de grosses tailles de voiles. La position des straps est très confortable et le pont assez plat donne un excellent contrôle, on ressent vraiment bien ce que fait le foil sous la planche. Suivant la force du vent ou la puissance de la voile la position du rider est droite ou excentrée.

Werner Gnigler nous explique que l’un des points clef de cette planche est le shape du nose, travaillé pour être doux lors des touchettes. Lors du test ce fut en effet assez marquant, lorsque le flotteur redescend il n’est absolument pas freiné quand le nez vient toucher l’eau, à la différence d’un flotteur classique.

Pour nous l’Hydrofoil est top pour débuter en Windfoil de part sa stabilité mais elle est également idéale pour les plus confirmés car son contrôle permet de faire marcher fort un foil perfs ou de course.

La 155 L possède des inserts pour l’installation des fameux « Chicken Straps ». Leurs position arrière plus à l’intérieur de la planche et au dessus du foil rassure et met en confiance pour abattre grand largue. Cette version avec un volume plus important est recommandée pour les gabarits lourds ou pour une pratique très lightwind.

La version 135 est plus passe partout et se tient mieux quand le vent s’établit un peu plus. A noté l’arrivée d’une version époxy qui décollera un peu moins tôt en l’air mais qui se trouvera être plus robuste et plus abordable en termes de prix.

Une fois de plus la gamme JP Australia est juste magnifique, et le travail du team développement est impressionnant, ne laissant pas le moindre détails de côté.

Vous pouvez bien sur déjà retrouvé une partie de la collection JP Australia 2018 au shop !!!

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,



Back to Top ↑